google-site-verification=OzylL0izLDLFXwwwJ98o4jQ16QHPmSpRntSfG-21oI4 Kinomichi Suisse | Art du mouvement pour tous | Genève Lausanne
 

Motivations des pratiquants débutants

Si vous recherchez une activité physique respectueuse du corps et qui puisse vous faire du bien, le Kinomichi est pour vous. Il s’agit d’une approche tout en douceur, saine et conviviale, amenant à une mise en mouvement progressive, sans agression du corps ou de ses limites.

Convenant à tous et toutes, quel que soit son âge, le Kinomichi propose dès les premiers instants une série d’élongations, d’étirements bienfaisants tout autant que tonifiants. La plupart des mouvements s’effectuent tout d’abord lentement, avec un partenaire, et permettent un développement, tout autant qu’une évolution des sensations corporelles, mais aussi du contact avec l’espace, qu’il soit interne ou externe. Peu à peu, le dynamisme prend place, se développe, permettant aux gestes de se déployer de façon intense et libératrice.  

Ce travail permet aussi d’affermir son équilibre, sa concentration, afin de trouver un meilleur ancrage au quotidien.

S’effectuant en respectant le rythme de chacun, cette pratique amène à une progression personnelle, à une maîtrise paisible des différentes techniques, dépourvues de tout esprit de compétition ou de performance. Il s’agit bien d’un travail sur soi, d’une découverte de ses aptitudes motrices et de sa propre vitalité, toujours en transformation.

Certains pratiquants commencent la pratique à raison d’une heure par semaine, puis y prennent goût et viennent au dojo le plus souvent possible, tant les exercices sont agréables et permettent de se maintenir en bonne forme.

Lorsque la pratique devient régulière, le bien-être qui l’accompagne peut aussi se retrouver dans la vie quotidienne, du fait d’un réel développement énergétique et moteur. Une plus grande confiance en soi, en son corps, une meilleure gestion du stress, l’équilibre psychique et physique se développent harmonieusement avec la maîtrise accrue des différents mouvements.